Il marchait 40 kilomètres tous les jours sans se plaindre, jusqu’au jour où il a eu la surprise de sa vie !


Certaines situations douloureuses sont vécues dans le silence et l’abnégation. Une fois connues, elles révèlent des héros du quotidien et suscitent l’admiration. Voici l’histoire de Kevan Finlay.

On ne dira pas que son histoire est triste. Elle est juste surhumaine car très peu de personnes peuvent se vanter d’être capables d’un exploit comme celui-là. Kevan Finlay, un cuisinier américain, marchait 40 kilomètres par jour pour se rendre sur son lieu de travail et inversement au retour.

Ce qui parait intriguant dans son histoire, c’est que l’homme n’est jamais venu en retard et ne s’est jamais plaint à qui que ce soit.

wkyc.com
wkyc.com

Nous sommes dans l’Etat de l’Ohio aux Etats-Unis. Kevan Finlay, cuisinier de profession se lève tous les jours à 3h du matin dans la petite ville de Mentor pour se rendre dans celle voisine d’Euclid située à 20 kilomètres. Il marchait quotidiennement 40 kilomètres, soit 10 heures par jour.

Pourtant, si l’on en croit les propos de Kelly Parcell-Cobb, chargée de gérer le restaurant Ruby Thuesday dans lequel travaille Kevan, ce dernier ne s’est jamais plaint et n’est jamais venu en retard. Mieux, son service a toujours été impeccable, ce qui justifie probablement le fait que personne ne se soit véritablement posé de questions sur ses conditions de vie

Comment donc son secret a-t-il été révélé ? Vous demandez-vous certainement ! Il se trouve que son histoire a atterrie sur Facebook par un harsardeux (mais surtout heureux) concours de circonstances. Un jour, alors qu’il marchait sous une pluie battante, l’officier de police Phil Croucher qui empruntait la même voie, lui proposa de l’avancer.

C’est au cours de la conversation qu’ils ont eu pendant le peu de temps passé ensemble que Kevan s’est épanché, révélant à l’agent le secret qu’il avait jusque-là su bien garder.

A la fois touché et impressionné par son histoire, l’agent de police l’a relayée sur les réseaux sociaux. Compte tenu du caractère plutôt exceptionnel de la « performance » de Kevan Finley, l’histoire s’est tellement ébruitée que ses collègues ont fini par en être informés.

wkyc.com
wkyc.com

Mais si Kevan Finlay n’avait pas de quoi se déplacer pour venir sur son lieu de travail, il y songeait fortement. Car il avait confié au cours de sa conversation avec l’agent Phil Croucher que s’il marchait pour se rendre au travail, c’était aussi pour pouvoir économiser assez d’argent afin de pouvoir passer un permis et s’acheter une voiture dans la foulée.

Par contre, cela n’explique pas pourquoi l’homme n’a jamais sollicité l’aide de ses collègues pour le dépanner de temps à autres, préférant garder tout ceci secret. L’humilité surement.

wkyc.com
wkyc.com

Mais la douleur de Kevan Finlay n’allait pas s’éterniser. Car une fois au fait du quotidien du cuisinier, ses collègues ont décidé de lui venir en aide. Un crowfunding lui a donc été dédié sur le site GoFundMe et en seulement 17 jours, la cagnotte a atteint une somme de 9200 euros. Et devinez un peu à quoi était destinée cette levée de fond ?

A acheter une voiture au cuisinier. En somme, la vie de Kevan Finlay ne sera plus la même désormais. Pour faire le trajet entre sa maison et son lieu de travail, il ne lui faudra à présent qu’une toute petite vingtaine de minutes.

wkyc.com
wkyc.com

Les nuits au sommeil écourté et le long trajet quotidien appartiennent désormais au passé. Cette histoire poignante prouve qu’on peut beaucoup avec de la volonté. Elle constitue également une formidable leçon sur des notions telles que l’humilité et la solidarité, valeurs qui tendent à disparaitre de nos jours. (source)


Publicité